Nous Contacter

Gerhard Oppitz

Né en 1953, Gerhard Oppitz commence le piano à 5 ans, et donne son premier concert à onze ans (concerto K.466 de Mozart) puis étudie avec Paul Buck à Stuttgart et Hugo Steurer à Munich. En 1973, il assiste aux cours de perfectionnement de Wilhelm Kempff qui l'influencent de manière déterminante, ainsi qu'avec Claudio Arrau qui le marque par son sens de la construction. En 1977, âgé de 24 ans, il est le premier allemand à remporter le concours Arthur Rubinstein de Tel-Aviv.

Il crée un trio avec piano avec le violoniste Dmitri Sitkovetsky et le violoncelliste David Geringas et joue également en duo avec le violoniste Gil Shaham. En 1981, il obtient la classe perfectionnement de la Hochschule für Musik de Munich – le plus jeune dans l'histoire de l'institut – où il enseigne toujours. En tant que soliste, il a joué avec de nombreux chefs et orchestres du monde.

Ses interprétations d'intégrales pour piano sous forme de cycle influencent fortement son répertoire de concert, où il présente les œuvres pour piano seul de Schubert, Grieg, les sonates de Beethoven et Mozart, le clavier bien tempéré de Bach (1985) et, particulièrement l'œuvre de Johannes Brahms. Il a enregistré le Concerto pour piano op. 114 de Max Reger avec l'Orchestre symphonique de Bamberg sous la direction de Horst Stein. Malgré ses affinités avec les compositeurs romantiques, il interprète volontiers la musique de Webern à Messiaen. Dans cet esprit, il a créé des œuvres de Helmut Lachenmann (Allegro sostenuto pour clarinette, violoncelle et piano, 1989) d'Ernest Sauter (Concerto pour piano, 1989) et de Carlos Veerhoff (second concerto pour piano, 1990).

Dans les années 2000, il effectue des concerts dans les capitales européennes les plus importantes, il joue avec l'Orchestre symphonique de Montréal et le New Jersey Symphony Orchestra et effectue une tournée de quatre semaines en Asie.

En 2009, il reçoit le prix Brahms, de l'association Brahms du Schleswig-Holstein. Gerhard Oppitz s'est forgé une réputation dans la performance de la musique contemporaine, en particulier dans les œuvres de Lutoslawski, Ligeti, Veerhoff, Pierre Boulez, Messiaen et Stockhausen.

  • Piano
  • Mis à jour le : 08.05.2018